Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE MERCREDI 07 OCTOBRE 2020
PAR MOR TALLA GAYE

*1-MAGAL DANS TOUS SES ECLATS : Les journaux reviennent sur le grand Magal de Touba célébré hier dans la ferveur. L’OBSERVATEUR s’est rendu dans les quartiers inondés de Touba pour se rendre compte de comment les inondés ont fêté le Magal. Les sinistrés des fortes pluies pataugent dans l’eau, alors que le liquide précieux s’est fait rare à Touba. Ce qui fait dire à ENQUETE que c’était un Magal assoiffé, le journal informe que cette année plus que les autres le manque d’eau s’est fait terriblement sentir. D’ailleurs selon ENQUETE, l’affaire prend une tournure judiciaire avec la peine annoncée contre l’Ofor. Malgré tout, SUD QUOTIDIEN informe que Touba était dans la ferveur et le recueillement ! TRIBUNE renchérit pour faire savoir que l’affluence était au nom du Mbekté-Mi, Bamba fepp, Touba satisfait, les mausolées pris d’assaut. Le journal parle de deux titres fonciers remis au Khalife Serigne Mountakha, Macky Sall donne son Adiya. WALF QUOTIDIEN regrette que c’était un Magal dans tous ces éclats, puisqu’il y avait une violation des mesures barrières, des accidents de la route. Le journal informe que les fidèles ont jeté le masque alors que l’arrêté est toujours en vigueur. LE QUOTIDIEN évoque un spécial Magal, des personnes âgées étaient auto-confinées, il y a eu moins de Modou-Modou et Macky offre deux titres fonciers au Khalife. Le journal LES ECHOS s’extasie et déclare : «La foi en Bamba a pris le dessus sur le covid-19 », le manque d’eau durement ressenti par les fidèles. L’AS qualifie cette 126ème édition de Magal de tous les records, à cause de l’affluence monstre, du record de morts et des désagréments. VOX POP fait le bilan provisoire du Magal et compte les victimes : 16 morts dans 113 accidents, les pèlerins font fi du respect des mesures barrières et le casse-tête de l’eau suscite une vive polémique à Touba. N’empêche le départ en exil de Bamba célébré dans la ferveur, le coran lu 120 000 fois en sa mémoire. SOURCE A fait de la dérision sur Ila Touba, pour dire que c’est Ila Barsax, puisque 113 accidents ont été signalés pour 17 morts et 459 blessés sur la route du Magal.

*2- LES FAITS DU JOUR : ENQUETE note cette opération coup de poing de la Douane qui a permis de saisir 426 kg de produits aphrodisiaques. WALF QUOTIDIEN estime que les malades du cancer ne voient pas octobre en rose en raison de la cherté du traitement et de la longue durée d’attente. LE QUOTIDIEN reparle de cette affaire au Consulat de Paris, les deux gendarmes suspendus. Le journal LES ECHOS raconte ce crime crapuleux au couteau à Yeumbeul Nord, un malfaiteur froidement exécuté par ses camarades de gang et puis à Oussouye, le journal narre le suicide de Dominique Diatta, un professeur d’espagnol qui se pend à un arbre pour abréger ses souffrances. L’AS conte l’horreur à Yeumbeul Nord, un jeune de 36 ans tué à coups de tessons de bouteille par des agresseurs. Et puis dans le même journal cette enquête de l’Oms qui révèle que le covid-19 a augmenté le nombre de malades mentaux. Pendant ce temps, VOX POP note que Dakar renoue avec la galère de l’eau. LIBERATION raconte le banditisme financier à l’Ipres et informe que 207 millions FCFa ont été volés. Le journal note que convoqué à la Sureté urbaine, le Drh se déclare malade, un autre agent impliqué a été exfiltré en France pour des «soins». Le journal écrit que cernée Ndèye Thioro Dia mouille tout le monde. L’Hypermarché exclusive et son patron Tarun Rajwani au cœur du scandale et les drôles de factures de Souleymane Kfoury, le directeur de la Brioche Dorée.

*3-ABSENCES DE LIONS: A l’heure d’affronter le Maroc en Amical, la tanière compte ses absents. STADES recueille les confessions Du coach Aliou Cissé qui dit : «C’est difficile de perdre Sadio Mané, Keita Baldé, et Kalidou Koulibaly.» il explique aussi pourquoi la confection de la liste a été difficile. RECORD annonce que le forfait de Koulibaly acté, ils seront 23 lions à défier le Maroc, Kouyaté retrouve l’axe de la défense, et puis déclaré blessé par son club Sidy Sarr présent. Habib Diallo fait une confidence à RECORD sur son transfert à Strasbourg : «Les dirigeants de Metz m’ont forcé à partir.»

JOKO/ SEN KINKELIBA-INFOS