Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE SAMEDI 18 JUILLET 2020

PAR MOR TALLA GAYE

*1-DU NOUVEAU CHEZ ORYX : Les gazelles oryx continuent d’aimanter le buzz dans les journaux de ce matin. WALF QUOTIDIEN met à sa Une Abdou Karim Sall en parlant de braconnage, trafic et affaire de gros sous. Le journal nous informe que la liste des ministres bénéficiaires s’allonge. Ensuite WALF QUOTIDIEN renseigne davantage sur le prix d’un Oryx, le journal écrit que l’espèce est vendu jusqu’à 327 millions de FCfa, ceci expliquant cela, on comprend maintenant pourquoi cette subite passion de nos autorités pour les oryx. La mention exclusif, en forme de cachet LIBERATION brandit un document pour parler du transfert de gazelles oryx vers la ferme du ministre de l’Intérieur, le journal estime que c’est le protocole «Kilim» et révèle tout sur l’opération. Il y aurait du mysticisme autour de cet animal devenu le compagnon préféré de nos personnalités publiques. Selon LII QUOTIDIEN, la ruée vers les gazelles laisse entrevoir un fétichisme de nos hommes politiques.

*2-COVID-19 FAIT SA LOI: Vous voulez des chiffres sur le corona, alors tendez l’oreille. La TRIBUNE donne le bilan en un clin d’œil : 8544 cas positifs, 5805 guéris, 160 décès, 2574 patients sous traitement et 40 cas graves ont été enregistrés au Sénégal. Ce dernier point dénote de la forte tension en réanimation, KRITIK’ révèle que 40 cas graves sont entre la vie et la mort. Décidément la tension ne descend pas s’il s’agit de coronavirus, puisque LES ECHOS renseigne qu’au centre de traitement épidémiologique de Ziguinchor, la tension est vive, les malades privés de repas, les agents grognent et les cas graves s’accumulent. La mort n’est jamais loin quand on parle de cas graves en matière de corona, puisque WALF QUOTIDIEN affiche le chiffre de 20 morts entre mars et juillet, le journal fait état de ravages silencieux du virus en banlieue. VOX POP hurle à haute voix dans l’oreille de sa Une que le Sénégal atteint la barre des 160 morts. SOURCE A s’arrête sur le cas de l’élève de 17 ans en état de grossesse et malade du coronavirus. Et L’AS qui force le trait en précisant que la «Qualité de l’air pourrait occasionner la propagation du coronavirus», propos de Aminata Mbow Diokhané, chef du centre de la qualité de l’air. La conséquence de cette flambée de morts constatée au Sénégal, c’est la décision de fermeture des frontières de l’Union européenne, ce serait la loi des intérêts selon ENQUETE. Le journal nous dit qu’en fermant ses frontières au Sénégal, l’Ue renvoie le Sénégal à sa condition de nain économique et l’annulation de vol en cascade a créé une confusion totale dans le ciel international. SOURCE A, estime que l’application de la réciprocité du Sénégal à la fermeture de l’espace Schengen ne serait que de la pure duperie. En tout cas, tout n’est pas mauvais quand on parle de la covid-19, WALF QUOTIDIEN s’est intéressé aux entreprises qui ont tiré leur épingle du jeu et qui ont fait les bonnes affaires de la covid.

*3-MALAISE DANS L’ENSEIGNEMENT :Les journaux reviennent sur le passage des élèves en classes intermédiaires, un syndicaliste s’affiche à la Une de ENQUETE pour dénoncer le cavalier seul du ministre. SUD QUOTIDIEN informe que le ministre de l’Education Mamadou Talla décrète au forceps les critères de passage en classe supérieure dans l’école. Mais les syndicalistes ne l’attendent pas de cette oreille. Puisque dans le même journal, Dame Mbodj, du Cusems Authentique crie de rage. «Aujourd’hui, l’option du gouvernement, c’est de saboter l’école.»
C’est bien de parler d’éducation. Puisque L’AS dévoile un pan de l’enfance jamais raconté du journaliste Mamoudou Ibra Kane qui se confesse : «J’ai été talibé et je mendiais pour manger.» «J’étais malade à tel point que mes parents n’avaient plus espoir que je vive assez longtemps.» Ce que le journal résume en une phrase comme un long fleuve plein de vagues, de Bokidiawé au Point E, l’itinéraire d’un miraculé. Respect Mamoudou !

*4-LES FAITS DU JOUR : Après le bradage des terres, c’est un braquage en règle auquel on assiste, LIBERATION informe qu’avec des propositions délirantes, Babacar Ngom Pdg de Sedima braque Ndengler. VOX POP nous raconte l’histoire de Abdoulaye Thiam, ce féroce agresseur sénégalais arrêté en Italie. Les confidences de «Dawul Xare», le présumé meurtrier de Baye Zale sont à lire dans SOURCE A. Il dit : «J’ai acheté un couteau à 1500 FCFa, après notre première bagarre» la suite on la connait, c’est ce couteau qui a occasionné le drame. KRITIK’ semble critiquer Ibrahima Guèye, ce chargé de mission aux domaines et chef de protocole du ministère de la Jeunesse, envoyé en prison pour escroquerie. Les journaux reviennent sur l’échec de la marche du front Multi-luttes, dans L’AS Guy Marius Sagna se défausse sur le préfet de Dakar. LES ECHOS nous dit : «Aar Li Nu Bokk» ne mobilise pas et donne un deadline à Macky. SUD QUOTIDIEN fait un zoom sur les litiges fonciers un peu partout dans le pays en parlant d’embrasement. LE QUOTIDIEN emprunte à la covid-19 son langage pour dire qu’en matière d’insécurité alimentaire, le Sénégal serait un cas grave. Puisque la Fao, le Pam, l’Unicef et l’Oms s’inquiétent…

*5-TOUT LE SPORT : Les journaux sportifs font le plein pour le week-end, RECORD informe que Jürgen Klopp, le coach de Liverpool désigne le successeur de Sadio Mané. Puisque son numéro 10 est la cible du Real. Et puis, le journal montre Ismaïla Sarr avec une rage pour rien, son équipe Watford s’est inclinée à nouveau face à West-Ham 3-1, le journal écrit Sarr et les Hornets flirtent avec la relégation. Dans STADES, Ismaïla Sarr persiste sur son choix d’avoir signé à Watford. «Je n’ai aucun regret d’avoir signé à Watford. Nous allons terminer le travail et nous maintenir.» Bein s’il le dit… Dans le même journal, un revenant Stephane Badji qui explique sa mise à l’écart de la sélection nationale. «Aliou Cissé ne vous dira pas les vraies raisons.» En lutte, pour faire face à Reug Reug, Gouy Gui réclame 45 millions de FCfa. Dans SUNU LAMB, Lac 2 fusille le géant de Baol Mbollo : «Si Tapha Tine le veut qu’on se bagarre âprement.» Et Puis, ce coup fatal ; c’est cette phrase de Lac 2 à Tapha Tine : «Il est le plus nul des ténors.» Le géant du Baol appréciera…


Joko/ SEN KINKELIBA-INFOS