Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Abdou Diallo revient sur son choix de sélection : « Personne ne pourra m’enlever le fait d’être Sénégalais »


Après avoir officiellement opté pour le Sénégal au mois de mars et après avoir connu ses premiers pas avec les Lions, Abdou Diallo revient sur son choix de sélection.

S’adressant à L’EQUIPE, le défenseur du Paris Saint-Germain a clairement expliqué la raison qui l’a poussé à accepter l’invitation du Pays de la Terranga au lieu d’attendre ses chances pour jouer avec l’Equipe de France, qu’il a d’ailleurs représenté dans les petites catégories.

« J’ai deux belles cultures, deux belles nationalités. Après, il faut faire un choix. Mais ça ne fait pas de moi quelqu’un qui est moins français. Ou plus sénégalais. Je suis juste Abdou Diallo avec mon parcours, ma vie. Et aujourd’hui, c’est une force. Ma culture française, je l’aurai toujours. Mais je suis aussi sénégalais, et ça non plus, on ne pourra jamais me l’enlever. Je ne suis pas un cas exceptionnel. La position de binational peut être difficilement compréhensible pour certains. Voire dérangeante ». a déclaré le joueur.

« Ça en dérange certains… »

Certainement, le choix a été un peu difficile à faire pour le Abdou Diallo notamment avec la bonne période actuelle qu’il traverse avec le Paris Saint-Germain, mais la culture du joueur, qui fait sa force a certainement du peser sur sa décision finale.

« Ça en dérange certains que des joueurs puissent passer d’une sélection à une autre. Mais c’est comme ça, c’est notre droit, notre identité. On ne peut pas se renier. On ne veut pas se renier. Personne ne m’enlèvera ma double culture. C’est ma force », développe Diallo.

Pour terminer, Abdou Diallo a également répondu à la question à savoir si son choix de porter le maillot de l’Equipe Nationale du Sénégal se fait par la cause où il n’aurait pas sa place avec les Bleus. « Ce n’est pas un manque d’ambition ou une crainte. J’étais dans la position idéale pour penser aux Bleus. Si demain, pendant six mois, je pète tout à Paris, forcément l’équipe de France se serait intéressée à moi. »

JOKO/ Web