Joko.sn

Le Devoir d'Informer

CAF : Le milliardaire sud-africain, Patrice Motsepe, élu président, Augustin Senghor 1er vice-président


Patrice Motsepe (59 ans) a été officiellement élu président de la confédération africaine de football (CAF) ce vendredi à l’issue de la 43e assemblée générale élective de la CAF.

Un vote par acclamation qui s’est effectué au Maroc (Rabat) conformément à l’article 18 des statuts de la CAF. Un plébiscite qui s’est déroulé sous la présence effective du président de la FIFA, Gianni Infantino et de ses anciens challengers, Ahmed Yahya, Jacques Anouma et Augustin Senghor.

Ce dernier est de facto, le premier vice-président de l’instance faitière du football africain comme convenu et annoncé dans le cadre du protocole de Rabat.

Quelques jours avant son élection, suite au ralliement des autres candidats en lice, l’homme d’affaires déclarait : « Si nous travaillons ensemble avec l’expérience, le talent et la passion, le football en Afrique connaîtra une réussite et une croissance qu’il n’a jamais vécues par le passé. »

Juste après son élection, le nouveau patron de la CAF a chaleureusement remercié son « frère » Gianni Infantino. Non sans manquer de se féliciter du rôle déterminant joué par les autres candidats.

Rappelons que les 27 et 28 février dernier, à Rabat (Maroc) lors d’une réunion au sommet organisée par Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Infantino avait envoyé dans la capitale du Royaume chérifien ses représentants dont le Congolais, Véron Mosengo-Mba, pour soumettre aux quatre candidats – Patrice Motsepe, l’Ivoirien Jacques Anouma, le Sénégalais Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmad Yahya le fameux protocole de Rabat pour une candidature unique.

JOKO/ Web