Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Contribution- Covid: Ce qui se passe en réanimation, EFFROYABLE !

Dans l’unité de soins intensifs Covid, nous utilisons des médicaments comme le vécuronium pour paralyser complètement vos muscles. Lorsque vous avez un tube dans la gorge et que vous essayez de créer vos propres respirations, votre saturation en oxygène peut chuter.
Alors maintenant, vous êtes paralysé mais nous ne voulons pas que vous soyez paralysé et éveillé, ce serait un cauchemar. Nous ajoutons donc au moins 2 autres médicaments contre la sédation, comme le propofol (celui lié à la mort de Michael Jackson) et le fentanyl (celui lié à tant de décès par surdose d’opioïdes). Mais bon, toute cette sédation abaisse également votre tension artérielle, et vous avez besoin d’une pression adéquate pour que le sang atteigne vos organes vitaux comme vos reins, sinon nous pouvons vous donner une insuffisance rénale, alors maintenant vous êtes sur noradrénaline pour maintenir votre tension artérielle normale. Mais étant sur tous ces médicaments … avec un tube dans la gorge, complètement paralysé, comment obtenez-vous la nutrition? Nous mettons un autre tube dans votre gorge qui va dans votre estomac. Nous en mettons un autre dans votre urètre pour mesurer votre débit urinaire. Pendant ce temps, vos muscles s’épuisent, vous courez un risque incroyablement élevé d’infection en raison de toutes ces lignes et tubes dans des endroits où ils peuvent apporter des bactéries à l’intérieur de votre corps, votre peau peut se décomposer en raison de la pression de contact de ne pas pouvoir bouger de vous être paralysé et vous pouvez développer des irrégularités du rythme cardiaque en tant qu’effets secondaires de ces médicaments, ce qui signifie maintenant que vous courez un risque accru d’arrêt cardiaque et de mourir.
Alors, quand vous vous moquez de devoir porter un masque, pensez à ces patients dont je m’occupe. Combattant déjà le virus avec une paire de poumons malades, complètement paralysé, sous sédation et luttant pour leur vie.

#portez un masque

Joko/ Web