Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Financement de la santé : les médecins du Sénégal visent les ressources minières et pétrolières du pays

Dr Amadou Yéry Camara, SAMES

Le Comité exécutif national (Cen) du Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES) demande, dans une résolution transmise à la presse ce dimanche, la définition d’un mécanisme de financement sûr (de la Santé) qui permette la disponibilité des ressources nécessaires dans la durée. Dr Yéry Camara et ses collègues sont d’avis que « des pistes de financements innovants devraient être explorées et, dans ce sens, les ressources minières et pétrolières devraient obligatoirement être mises à contribution ».

Ces derniers se sont réunis du 20 au 22 novembre derniers à Toubacouta (Fatick) pour examiner entre autres questions qui interpellent le secteur de la Santé et de l’Action sociale, le projet de plan d’investissement dans le secteur de la santé, les réformes du secteur. Ceci, en présence d’experts du Ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Dans ladite résolution, le SAMES se félicite que « ses alertes répétées soient enfin entendues à la faveur, malheureusement, de la pandémie à Covid-19 pour une souveraineté médicale et un investissement massif » afin d’assurer les meilleurs soins à la population.

Le syndicat encourage vivement la mise aux normes des structures de santé et leur montée en puissance qui pourront réduire les évacuations sanitaires et assurer la sécurité des populations.

Aussi, Dr Camara et Cie jugeant le plan d’investissement présenté « ambitieux », croient qu’il pourrait permettre d’améliorer de manière « notable » la qualité des soins au Sénégal et réduire les déséquilibres entre les régions du pays.

En outre, les blouses blanches estiment que les investissements devront aller de pair avec des réformes pertinentes et consensuelles dans le secteur et qui assureront la motivation des agents et leur maintien dans le secteur public.

JOKO