Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Justice : Le Sytjust décrète 48 de grève à compter de ce jeudi

Le Bureau Exécutif National (Ben) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (Sytjust) a décrété 48 heures de grève renouvelables couvrant les jeudi 16 et vendredi 17 juillet 2020, informe L’As. 

Les travailleurs de la Justice viennent de boucler un mois de grève. Toutefois, ils sont plus que jamais déterminés à mener le combat de la vérité et du droit pour la Justice et la dignité comme en témoigne leur mobilisation lors de la marche pacifique organisée récemment à Dakar par le Sytjust. 

D’après le dernier communiqué rendu public, le fond de la crise n’est rien d’autre que le dessein du ministre de la Justice de s’en prendre aux acquis des travailleurs de la Justice, en représailles aux critiques que le Sytjust a publiquement formulées à son encontre à l’effet de l’inciter à mettre en œuvre les réformes qu’il a trouvées en place, clé en main. 

Cette situation conflictuelle est un terreau propice au torpillage des faucons du Ministère de la Justice contre les nouveaux acquis des militants du Sytjust. 

En effet, après avoir suggéré au ministre la remise en cause des droits des travailleurs de la Justice et la radiation du Secrétaire général du SYTJUST, ces saboteurs viennent de proposer une nouvelle impertinence au ministre. 

Celle-ci consiste à initier des gendarmes et des agents de l’administration pénitentiaire au métier de greffier au Centre de Formation judiciaire (CFJ), pour pallier le dysfonctionnement du service public de la Justice.

Joko/ Leral