Joko.sn

Le Devoir d'Informer

La Covid-19 endeuille le cinéma sénégalais : Cheikh Ngaido BA n’est plus !

Le 7eme art sénégalais est en deuil avec le rappel à Dieu du cinéaste Cheikh Ngaido BA à l’âge de 72 ans. Membre du CESE, il était également le Président de l’association CINESEAS (Cinéastes Sénégalais Associés) depuis 2007.

Cheikh Ngaido BA est décédé ce dimanche 17 janvier 2021 à l’hôpital Principal de Dakar, des suites de la Covid-19.

Né le 10 juin 1949, Cheikh Ngaido BA a fait ses ses premiers pas de cinéaste comme assistant aux côtés de metteurs en scène sénégalais comme Mahama Traoré, ou Ababacar Samb. C’est en 1974 qu’il entre à la télévision sénégalaise comme réalisateur, et dans le même temps met en scène deux courts-métrages : « Tableau Ferraille » et « Arrêt Car Rapide ».

Le premier s’intéresse aux « déguerpis », ces habitants des quartiers misérables de Dakar, qu’on ne cesse de repousser au fur et à mesure que la ville grandit.

Le second, de même, est un film à base sociologique, malheureusement non-terminé, faute de moyens.

Entre 1972-1976, il a été réalisateur-producteur à l’ORTS (Office de Radio Télévision du Sénégal), l’ancêtres de l’actuelle RTS (Radio Télévision Sénégalaise).

Avec d’autres cinéastes, Cheikh Ngaido a crée un foyer de recherches dans lequel, ensemble, ils s’attachent à réfléchir à l’expression cinématographique, à une écriture spécifique.

Avec sa disparition, le cinéma sénégalais et africain perd un de ses plus grands militants.

JOKO/ Web