Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Macky Sall, PR : « Je reste déterminé à accompagner la modernisation des Forces armées »

Le Président de la République, Macky Sall, a réitéré, hier, au quartier Dial Diop, sa détermination à accompagner le processus de modernisation et de montée en puissance des Forces armées.

C’est à 10h 00mn que le maître de cérémonie a annoncé l’arrivée du Président de la République au quartier Dial Diop où il a présidé la 17ème édition de la Journée des Forces armées hier. Il a été précédé à la tribune par la Présidente du Haut conseil des collectivités territoriales, Aminata Mbengue Ndiaye, et le Président du Conseil économique, social et environnemental, Idrissa Seck.

Accueilli par le Ministre des Forces armées, le Chef d’état-major général des Armées et le Haut commandant de la Gendarmerie nationale, le Président Sall a d’abord passé en revue les troupes puis a déposé une gerbe de fleurs, avant de procéder à la visite du Mémorial du souvenir. Dans son discours, le Chef suprême des Armées a réitéré sa détermination à « accompagner la montée en puissance et la modernisation des Forces armées ». Macky Sall a indiqué qu’il tient particulièrement à la mise en œuvre des différents plans stratégiques pour mieux outiller les Forces armées sénégalaises. Grâce aux différents plans en cours de réalisation, le successeur d’Abdoulaye Wade a noté qu’il y a « un accroissement substantiel des équipements des Armées dans toutes leurs composantes et une réadaptation constante du dispositif d’implantation des formations ». Ce processus d’équipement et de modernisation a permis la « mise sur pied des 32e et 34e Bataillons d’infanterie et la création en cours des 33e et 36e Bataillons », ainsi que l’implantation de nouveaux bataillons et unités à Némanding, à Goudiry et à Louga.

Acquisition de nouveaux patrouilleurs

La Marine nationale n’a pas été en reste dans ce processus de modernisation. Le Chef de l’État informe qu’elle a été dotée de nouveaux équipements de contrôle des côtes et du trafic maritime transitant dans les eaux sous juridiction nationale. Même si des patrouilleurs sont déjà présents en haute mer, le Président Macky Sall a annoncé l’acquisition de nouveaux patrouilleurs pour renforcer cette présence. Il a aussi informé de la modernisation et de l’implantation en cours de différentes bases et stations navales et fluviales à Saint-Louis, Élinkine, Djiffer, Podor et Matam. L’Armée de l’air a été également bien dotée avec l’installation de radars de grande portée à Tambacounda et Linguère, la construction de centres de commandement et de contrôle à la base aérienne de Ouakam. Mieux, le Chef de l’État a annoncé « l’acquisition imminente » de nouveaux vecteurs aériens qui vont contribuer au renforcement des capacités de surveillance, de recherche et de renseignement de l’Armée de l’air.

……………………………………

20.000 gendarmes à l’horizon 2025

Pour la Gendarmerie nationale, l’objectif fixé par le Président de la République est de porter le nombre de gendarmes à 20.000 à l’horizon 2025. Déjà, a-t-il, précisé, les effectifs ont été doublés au cours des 10 dernières années. Le cadre de vie des militaires sera aussi amélioré grâce aux nouvelles infrastructures prévues, rassure le Chef de l’État. « De nouvelles unités seront installées le long de nos zones frontalières et la gendarmerie sera renforcée dans ses missions de sécurité aérienne, maritime, fluviale et ferroviaire », a-t-il ajouté.

Le Président Sall a, par ailleurs, invité les Forces de défense et de sécurité à « poursuivre la coopération avec les pays amis et voisins dans le cadre d’activités conjointes de surveillance et de bon voisinage ».

…………………………

TERRORISME, CYBERCRIMINALITÉ, CRIMES TRANSFRONTALIERS…Ces nouveaux défis qui interpellent les Forces armées

La 17ème édition de la Journée des Forces armées a porté sur le thème : « Forces armées et protection des frontières ». Aux yeux du Chef de l’État, la principale raison d’être du métier de militaire est la défense du territoire national sur toutes ses frontières, qu’elles soient terrestres, maritimes ou aériennes. Cependant, le contexte actuel marqué par des menaces de toute sorte rend cette mission plus difficile et complexe. D’après le Président Sall, « la frontière est devenue plus diffuse et plus difficile à protéger en raison des nouvelles menaces susceptibles de l’affecter ». Ces menaces sont surtout le terrorisme, les crimes transfrontaliers, la cybercriminalité, les périls environnemental et sanitaire. « C’est donc à la lecture de ces nouveaux défis que doit se comprendre la protection des frontières. Il s’agit non seulement de faire face à un ennemi physique, une tâche déjà difficile, mais également de protéger la Nation contre des menaces plus vicieuses et aux impacts multiples », explique le Président Sall.

……………………………………………..

LUTTE CONTRE LA COVID-19 – Le Chef de l’État salue « l’engagement sans faille » des Forces de sécurité…

Les Forces de défense et de sécurité sont au premier plan dans la lutte contre la Covid-19. Pendant la période du couvre-feu, elles étaient présentes dans toutes les artères de Dakar et des autres villes du pays pour faire respecter les mesures édictées pour limiter la propagation du virus. Ces efforts fournis par les Forces de défense et de sécurité ont été salués par le Chef de l’État lors de la célébration de la Journée des Forces armées hier. « Si, à ce jour, notre pays a réussi à gérer au mieux cette grave pandémie, au point d’être cité en exemple par des sources indépendantes, nous le devons en partie à l’engagement sans faille de nos Forces de défense et de sécurité », a déclaré le Président Sall. Il a reconnu que les Forces de défense et de sécurité ont beaucoup contribué à la mise en œuvre de l’état d’urgence, à la surveillance des frontières et à la distribution des vivres au début de la pandémie.

…………………………………….

 …Et appelle à « mettre fin au trafic illicite de bois »

Le Président de la République a appelé à une mobilisation pour « mettre fin au trafic illicite de bois qui décime nos forêts du Sud ». « Je vous y engage. Nous ne pouvons rien céder dans la lutte contre ce fléau qui détruit notre biodiversité et appauvrit nos populations », a déclaré Macky Sall, s’adressant aux Forces armées.

……………………………….

BAPTÊME DES PROMOTIONS – Le Médecin-général Boubacar Wade, le Colonel Sylvain Ngom et le Lieutenant Patrick Sagna honorés

Le Médecin-général Boubacar Wade, rappelé à Dieu le 04 septembre 2020, a été désigné par le Président de la République, Macky Sall, parrain de la promotion 2019 de l’École militaire de Santé. Boubacar Wade, qui a gravi tous les échelons jusqu’au grade de médecin-général de brigade, a occupé les fonctions de chef de service de médecine à l’hôpital Principal de Dakar et de directeur-adjoint de ce même établissement.

La 39ème promotion de l’École nationale des officiers d’active (Enoa) porte le nom du Colonel Sylvain Ghana Ngom. Ancien attaché militaire, naval et de l’air près l’ambassade du Sénégal à Moscou (Russie), le Colonel Sylvain Ghana Ngom est décédé le 23 août 2018 à Moscou. Le Lieutenant Patrick Bayandouga Sagna, disparu le  17 août 2009 par accident sur la route de Saint-Louis, est le parrain de la 13ème promotion de l’École des officiers de la gendarmerie. Le Chef de l’État a invité les jeunes officiers à s’inspirer de leurs « illustres parrains » qui ont marqué leur passage dans les rangs de l’Armée sénégalaise.