Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE

LA DÉMISSION DU DIRECTEUR DE L’HÔPITAL DE LINGUÈRE À LA UNE

Dakar, 28 avril 2021 – La démission du directeur de l’hôpital Maguette Lô de Linguère quatre jours après un incendie meutrier dans le service de néonatologie de cet hôpital public est un des sujets en exergue dans les quotidiens reçus mercredi à l’APS.
Le quotidien Kritik souligne que le directeur de l’hôpital Maguette Lô de Linguère, Docteur Abdou Sarr, ‘’épinglé pour sa responsabilité morale’’ dans la mort des 4 nouveau-nés ‘’quitte le navire en pleine tempête’’.
‘’Alors que les résultats de l’enquête évoquent une négligence manifeste du service de garde et, par ricochet, une responsabilité morale de l’administration, le directeur de l’hôpital a préféré quitter le gouvernail’’, écrit le journal.
Le directeur de l’hôpital Magatte-Lô de Linguère (nord), Abdou Sarr, a annoncé mardi avoir démissionné de ses fonctions en invoquant des ‘’convenances personnelles’’ à la suite d’un incendie à l’origine de la mort de quatre personnes au sein de l’établissement de santé.
La démission de M. Sarr survient quatre jours après qu’un incendie s’est déclaré dans le service de néonatologie de cet hôpital public, entraînant la mort de quatre nouveau-nés.
’’Il y a eu beaucoup de spéculations. Pour mettre à l’aise le chef de l’Etat, le ministre de la Santé, le personnel de l’hôpital, ma famille et moi-même, je démissionne de mon poste de directeur de l’hôpital’’, a-t-il déclaré dans un enregistrement parvenu à l’APS.
S’exprimant lors d’un point de presse à Linguère, il a déploré un ‘’accident malheureux’’ en parlant de l’incendie. Il avait été nommé à ce poste en février 2015.
Le directeur de l’hôpital est ‘’la 5e victime’’ de l’incendie à l’unité de néonatologie, selon Lii quotidien.
Libération rapporte que ‘’l’incendie qui a tué 4 nouveau-nés s’est déclaré progressivement dans la salle de l’unité néonatale (….) pendant au moins 10 mn sans que personne ne s’en rende compte’’.
‘’Son départ acté ce mercredi, le directeur de l’établissement a pris les devants, mardi, à travers une +démission médiatique+, non reçue par la tutelle’’, souligne le journal qui affiche à sa Une : ‘’Une négligence criminelle’’.
Source A note que ‘’certes l’incendie qui a emporté les 4 bébés va marquer à jamais les esprits, mais tout n’a pas été nul dans le bilan du désormais ancien maître des lieux (…) La gestion d’Abdou Sarr n’a pas été si mauvaise que le prétendent ses contradicteurs’’.
‘’En attestent les recettes de l’hôpital qui sont passées de 215 millions en 2014 à 483 millions en 2019. D’ailleurs, le personnel est payé le 26 de chaque mois’’, selon le journal.
Le directeur de l’hôpital a été ‘’brûlé’’ par l’incendie, dit Le Quotidien qui ajoute : ‘’Après avoir suspendu le personnel de garde et le directeur de l’établissement de santé, le gouvernement semble déterminé à situer les responsabilités (…)’’ dans ce drame.
’’Selon les sources de L’Observateur, le désormais ex-directeur n’a pas senti le soutien de la hiérarchie. D’ailleurs, il se susurre que le ministre de la Santé ne l’a pas informé de sa visite effectuée à Linguère le jour du drame. Pis, durant toute sa visite, il ne lui a pas adressé la parole’’.
Le Soleil met en exergue les ‘’décisions phares’’ de la 2e session du comité stratégique du projet Grand Tortue Ahmeyim. Le Sénégal et la Mauritanie ont convenu de renforcer leur convergence de vue sur le projet d’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA) situé aux larges des deux pays.
Cette décision émane de la deuxième session du Comité stratégique du projet Grand Tortue Ahmeyim (GTA) co-prosidée vendredi à Nouakchott par les ministres en charge du Pétrole des deux pays, Sophie Gladima et Abdessalem Ould Mohamed Saleh.

JOKO/ APS