Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE

LA COVID-19 ET D’AUTRES SUJETS À LA UNE

La deuxième vague de Covid-19 en cours au Sénégal est au menu des quotidiens qui abordent aussi des sujets liés à l’agriculture et à la politique.
’’Le virus s’accroche’’, titre Le Quotidien qui fait état de 6 morts signalés lundi, soit 10 en deux jours. ‘’La Covid-19 est en train de poursuivre son évolution meurtrière dans le pays. A la suite des quatre morts de ce dimanche, il a enregistré hier, lundi, 6 nouveaux décès, portant ainsi le nombre de personnes ayant succombé à la maladie à 371’’, écrit le journal.
Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté lundi 121 cas de Covid-19 et 6 décès.
C’est ‘’le record de toutes les peurs’’, selon La Tribune qui note que ‘’la deuxième vague de coronavirus commence à atteindre des niveaux de contamination qui font craindre le pire en termes de létalité’’.
Cette deuxième vague ‘’semble plus virulente avec un nombre de contaminations journalières dépassant, depuis plusieurs jours, la centaine. De même, les cas de décès qui se chiffrent à 14 seulement en 72h, ne faiblissent pas’’, selon Source A, qui relève que ‘’les autorités déclarent leur volonté de combattre la deuxième vague meurtrière de coronavirus, mais laissent se tenir en toute impunité les cérémonies familiales’’.
L’Observateur décrypte ‘’l’adaptation dangereuse des Sénégalais’’ à la maladie.
’’Si certains indexent le relâchement des populations dans le respect des mesures barrières pour expliquer cette deuxième vague d’infections (…), d’autres sont d’avis que les gens ont plutôt appris à vaincre la peur liée à cette maladie’’, écrit L’Obs.
Dans Le Soleil, le professeur Didier Raoult déclare que le Sénégal ’’doit être fier’’ de sa gestion de cette pandémie. ’’Au Sénégal, pour l’instant, il n’y a pas de signaux qui doivent pousser à l’affolement ; Les mutations de ce virus sont inquiétantes ; Si j’étais du ministre de la Santé du Sénégal, je n’aurais pas fait mieux que le Pr Souleymane Mboup et le Docteur Cheikh Sokhna’’, déclare t-il entre autres.
Dans Vox Populi, le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr alerte : ‘’Cette deuxième vague est plus virulente. On ne peut pas économiser le respect des mesures barrières’’. Aujourd’hui la riposte c’est le respect strict des mesures barrière, le port du masque, le lavage des mains, la distanciation physique etc. Si tous les sénégalais respectent ces mesures nous allons avoir un impact très positif sur la mesure de la pandémie (…) », a déclaré le ministre à l’issue d’une réunion d’urgence du Comité national de gestion de l’épidémie.
Vox Populi ouvre ses colonnes au ministre de l’Agriculture, Moussa Baldé, lequel déclare : ‘’On a un résultat exceptionnel après une campagne agricole exceptionnelle dans un contexte exceptionnel. On a eu 3, 8 millions de tonnes de céréales, 1, 8 millions de tonnes d’arachide…’’.
En politique, Enquête s’intéresse au cas de l’ancien présidente du Conseil économique, social et environnemental, Aminata Touré. ‘’Mimi trahie ?’’, s’interroge le journal qui écrit : ‘’Lâchée par ses anciens camarades, distantes de certaines forces de l’opposition qu’elle a toujours combattues, Aminata Touré se retrouve isolée’’.
L’As souligne qu’avec la suppression du poste de Premier ministre et la possibilité de renouveler l’état-d’urgence sans recueillir l’aval de l’Assemblée nationale, l’on s’achemine ‘’vers des pouvoirs sans limite du président de la République’’.

JOKO/ Aps