Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE MARDI 29 SEPTEMBRE 2020
PAR MOR TALLA GAYE

*1-LA TETE DE TELIKO MISE A PRIX : Dans la posture de l’arroseur arrosé, Souleymane Teliko va apprendre à faire face aux juges, lui qui a l’habitude d’être du bon côté. Les journaux s’en raillent et annoncent sa convocation devant le Conseil de discipline. Le journal LES ECHOS confirme LE QUOTIDIEN, qui avait annoncé que Souleymane Téliko sera traduit devant le Conseil de discipline par le ministre de la Justice. LE QUOTIDIEN revient dans sa parution du jour pour signifier que le garde des sceaux saisit le Conseil de discipline. L’AS aussi s’y met et emploie un terme qui sied dans ce genre de cas. Parce que le journal écrit : «Téliko déféré devant le Conseil de discipline.» VOX POP ne fait pas dans la fioriture quand il écrit à sa Une : Me Sall balance Téliko au Conseil supérieur de la Magistrature. Le garde des sceaux invoque la loi du 17 janvier 2020, portant statut des magistrats pour justifier sa démarche contre le Président de l’Ums. Tout ce charivari autour de la convocation de Souleymane Teliko devant le Conseil de discipline de la magistrature fait dire à SOURCE A que L’Ums est en Guérilla. D’ailleurs informe le journal, les magistrats ont décidé de faire une déclaration aujourd’hui. Les comités de ressort se réunissent en attendant la tenue prochaine d’une Assemblée générale extraordinaire. SOURCE A note que le Conseil de discipline siège une fois, mais le magistrat peut se faire assister par ses avocats. En tout cas, selon le journal Téliko risque l’interdiction temporaire de fonctions pour une durée de trois mois à un an, l’interdiction temporaire d’exercer les fonctions du juge unique pour une durée d’un à cinq ans. Selon SUD QUOTIDIEN l’affaire Téliko a fini d’installer le malaise au sein de la justice.

2 *-FORTUNES DIVERSES POUR MACKY ET SON BEAU-FRERE : Des journaux reviennent sur la visite du chef de l’Etat hier à Touba. TRIBUNE informe que le Président Sall égrène un chapelet de promesses à Serigne Mountakha. L’AS renchérit que Macky réchauffe ses promesses. Décidément, il a été beaucoup question de promesses, puisque ENQUETE qualifie la visite du chef de l’Etat hier à Touba à un jeu de promesses. Le journal énumère quelques projets, la construction de la route qui mène à Touba Mboul, village de retraite du khalife, 32 milliards de FCfa pour l’hôpital moderne de Touba et 6, 7 milliards de FCfa pour Mathlaboul Fawzeini. Ce que VOX POP assimile à de nouveaux engagements pris par Macky à Touba.
Pendant ce temps, les coups pleuvent sur Mansour Faye, le beau-frère du Président. L’AS informe que face à sa défiance contre l’Ofnac, la société civile et des politiques crachent du feu sur Mansour Faye. SOURCE A l’écrit de façon nette, Mansour Faye pris dans une fusillade après son mépris de l’Ofnac. LE TEMOIN s’y met aussi et titre que le député Toussaint Manga dézingue Mansour Faye. Dans le journal TRIBUNE, Toussaint Manga, membre du comité de suivi de Force Covid dit : «Macky Sall et Mansour Faye confondent république et famille. » Mansour essuie un autre tir provenant de Babacar Diop des Forces démocratiques du Sénégal dans VOX POP : «Mansour Faye doit des comptes et il les rendra.» Il ajoute : «Aliou Sall et Mansour Faye tels des enfants gâtés, Macky Sall tambour major de la mal gouvernance.» Le frère du Président Sall, maire de Guédiawaye est à la TRIBUNE qui informe qu’Aliou Sall veut louer des édifices à Guédiawaye, parce qu’il fait face à des tensions de trésorerie.

*3-LES FAITS DU JOUR : Des drames peuplent encore les colonnes des journaux. L’OBSERVATEUR raconte qu’une ménagère déférée pour avoir étranglé jusqu’au dernier souffle son bébé de 10 jours. Le journal L’OBS parle également de cet homme marié à deux épouses accusé de viol sur un garçon de 3 ans. Le journal LES ECHOS évoque cette violence policière intolérable contre des journalistes, des policiers tabassent une camerawoman de Dakaractu. Sa caméra endommagée, la jeune Adja Ndiaye injuriée, piétinée et gravement blessée au bras droit à l’épaule et au cou. ENQUETE raconte ce fait divers à Tambacounda, Soulèye Diatta viole sa fille de 14 ans et prend la fuite. LIBERATION informe que la Sûreté urbaine traque les assassins de l’étudiant Joël Celestin Philippe Ahyi. Déjà le journal écrit que le commissariat du Point E a été dessaisi, et le défunt a reçu quatre coups de couteau, le journal regrette qu’un bel élan a été brisé par des lâches pour un téléphone. Les déboires de Diop Iseg sont dans LIBERATION, parce qu’il se fait expulser par son ex-femme. L’OBSERVATEUR raconte la pathétique histoire de la descente aux enfers de Diop Iseg. VOX POP raconte le calvaire du soldat Cheikh Ndiaye devenu tétraplégique, il a été victime d’un incident au Mali pour le compte de la Minusma.

*4-MANE PUISSANCE 87 : C’est le journal STADES qui l’annonce, après son 87 ème but en Premier League, Sadio Mané punit Arsenal et chasse Drogba. Le journal s’intéresse aux challenges excitants d’Alfred Gomis, déjà le premier c’est de gagner le statut de numéro 1 dans les buts, se mesurer à Courtois, Navas, OBlak, décrocher un cador et battre le record de Mendy. RECORD informe que Sadio Mané marque son troisième but et crée une polémique. Et Puis visite médicale passée à la Sampdoria,Keïta Baldé positif à la covid-19.

JOKO/ SEN KINKELIBA-INFOS