Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE DU MERCREDI 1ER JUILLET 2020
PAR MOR TALLA GAYE

*COVID-19, ÇA DEVIENT GRAVE :Le virus est parmi nous. Ceux qui en doutaient encore peuvent parcourir les journaux de ce matin pour s’en rendre compte. LIBERATION l’affiche à sa Une de façon très visible : Le bilan du covid-19 au Sénégal passe à 112 morts et Thiès enregistre 65 nouveaux cas en 48 heures. Alors que les uns s’extasient sur ces chiffres. VOX POP annonce une nouvelle à laquelle personne ne s’attendait. Le journal informe que l’hôpital Mame Abdoul Aziz Dabakh infecté par le covid-19. Et le plus grave, c’est qu’il s’agit de 6 sages-femmes et un brancardier qui ont été testés positifs. L’AS force le trait insistant pour dire que le covid-19 s’attaque à l’hôpital Dabakh de Tivaouane. Même les prisons ne sont pas épargnées, puisque SOURCE A annonce que c’est la catastrophe à Diourbel, où plusieurs prisonniers ont été contaminés au covid-19. VOX POP rappelle que le prisonnier a à lui seul, contaminé huit personnes.
L’OBSERVATEUR se contente de faire le bilan de la pandémie en sortant la calculette, plus de 50 milliards de FCfa ont été dépensés pour soigner les malades du covid-19. Mais pas que, puisque le journal écrit que 3 milliards de FCfa de primes de motivation ont été mobilisés pour le personnel soignant. ENQUETE révèle que face à la résilience du secteur hydrocarbures face au covid-19, Le ministre de l’Énergie Mahtar Cissé plaide pour un plan de financement robuste. Pour sa part, WALF QUOTIDIEN informe que pour la prise en charge des patients, l’Etat veut prodiguer des soins à domicile, alors que LE TEMOIN habille d’une tenue camouflet militaire le Président Macky Sall, pour dire que face au relâchement généralisé des Sénégalais devant la pandémie, le général dépose les armes.

*JUSTICE SUR TERRE:* Les journaux s’intéressent à des sujets divers. LE QUOTIDIEN par exemple s’intéresse au Fonds Commun de la justice, et parle des sous de la guerre pour les greffiers et magistrats. Ndingueler s’est trouvé un médiateur, il s’agit du ministre Abdou Karim Fofana qui dans L’AS assure «qu’il y a des possibilités de collaboration». LE TEMOIN pour sa part parle de rebondissement dans le litige foncier de Ndingeler, puisque le village de Djilakh rejoint Babacar Ngom. SUD QUOTIDIEN choisit d’approfondir le sujet en faisant un dossier sur la dépossession des terres du monde rural, ce que le journal appelle les hectares de la colère. LA TRIBUNE reparle encore de la spoliation des terres et s’intéresse aux 3145 parcelles cernées par les spéculateurs à Malika.

*LES FAITS DU JOUR : L’AS raconte qu’au Technopole, le corps d’un malade mental retrouvé en état de décomposition avancée. Revoilà Bictogo, LIBERATION l’affiche à sa Une et informe que sa société Btp palpe 30 milliards de FCfa «livre» une université fantôme au Sénégal, organise sa liquidation, dribble des sous-traitants, puis se barre. L’enquête sur le meurtre de Boffa Boyotte refait surface dans les colonnes de L’OBSERVATEUR, le journaliste René Capain Bassène dit avoir été torturé.
LES ECHOS, informe qu’à Dakar, il y aurait eu une diminution des emprisonnements, on est passé de 80 à 15 mandats de dépôt par jour, le 1er avril dernier, il y a eu 0 mandat de dépôt.  LA TRIBUNE raconte qu’après la coupure de sa ligne téléphonique, Boubacar Sèye de Horizon sans Frontières accuse la Sonatel. L’AS fait le bilan des trois mois d’état d’urgence pour dire que les policiers n’ont pas chômé puisqu’ils ont interpellé au total 15 600 individus et en ont déferré 425 pour violation du couvre-feu.

*4-SADIO ET KOULIBALY: Les journaux sportifs reviennent sur le sacre de Sadio Mané avec Liverpool. RECORD lui donne la parole et l’international sénégalais s’exprime sur les records à battre de son club : «On veut réaliser quelque chose d’historique» STADES informe qu’il n y aura pas de ballon d’or africain en 2020, alors Sadio Mané sera sans successeur jusqu’en 2021. RECORD écrit que pour le Mercato des Reds, Jürgen Klopp fait le point, Kalidou Koulibaly ne viendra pas, Sadio Mané sécurisé. RECORD donne la parole à Me Augustin Senghor, Président de la Fédé de foot qui trouve que : «La Caf a pris la décision la plus sage en reportant la Can en 2022.» STADES redoute que l’on risque de se retrouver avec des Lions trentenaires au Cameroun, après le report de la Can à janvier 2022. Et puis, le promoteur de lutte Gaston Mbengue qui décroche le combat de la revanche entre Balla Gaye 2 et Gris-Bordeaux.

Joko/ Sen kinkeliba infos