Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2020
PAR MOR TALLA GAYE

*1-MACKY SI PRES, SI LOIN DES SINISTRES : Les journaux reviennent à travers des titres provocateurs sur la visite du chef de l’Etat dans les zones inondées. L’OBSERVATEUR informe que Macky Sall donne un coup d’épée dans les eaux. Le journal fait également une incursion dans les sites de recasement des sinistrés des inondations. «Le Président ne peut arrêter le ciel», titre VOX POP, parlant du déplacement chez les inondés de Keur Massar. Le Président de la République dit également dans VOX POP : «Il faut que nous cessions de donner des lotissements dans des zones de cuvette.» et le journal de revenir sur cette déclaration phare consistant à transformer la commune de Keur Massar en département. ENQUETE annonce que Macky dégaine 30 milliards FCFa pour la gestion des inondations. LE TEMOIN résume en un constat la visite du chef de l’Etat après les pluies diluviennes, Macky Sall évite les sinistrés et refuse de se mouiller. La déduction du journal LES ECHOS est claire à ce niveau, inondations dans la banlieue, Macky clame son innocence. Le journal dit que le Président ne peut arrêter le ciel ni l’eau. «Je peux juste donner les moyens pour faire face et diminuer les conséquences.» Dans le même journal, Babacar Mbaye Ngaraaf parle de hors sujet, le maire Moustapha Mbengue copieusement hué. LE QUOTIDIEN parle d’annonces fortes contre les inondations, qu’il assimile à un plan de pompage de Macky. L’AS dévalise une personnalité célébre pour dire que Macky est venu, a promis et est parti. Sa promesse tient en une phrase selon l’AS : «Une enveloppe de 30 milliards FCfa est déjà disponible pour vous.» WALF QUOTIDIEN affiche cette phrase du Président qui risque de rester dans les annales : «Le Président ne peut arrêter le ciel.» Le journal reste aux Parcelles Assainies de Keur Massar où selon WALF les inondations créent des emplois. TRIBUNE affiche à sa Une : Macky Président à sec, en costume il n’a pas mouillé ses souliers et 144 délégués de quartier crient leur indignation. SOURCE A ne dit pas autre chose, quand le journal titre : Macky, si près de son 31, si loin des sinistrés. Le journal estime que son port vestimentaire d’hier contraste d’avec celui de quelqu’un décidé à abattre un travail de terrain.

*2- LES FAITS DU JOUR : L’OBSERVATEUR s’est levé pour parler d’une tentative de meurtre, une dame surprise au cimetière Abattoirs sur le point de tuer sa fillette d’un an. Nd. M. Thiam serait une divorcée selon le Journal, ancienne membre d’un gang d’agresseurs. Après sa condamnation à 5 ans de prison, ENQUETE informe que Massata dénonce une «Cabale » judiciaire. Le journal LES ECHOS parle de Souleymane Teliko qui fera face à l’Igaj aujourd’hui, ses collègues s’érigent en bouclier et se mobilisent. L’AS raconte qu’un policier perquisitionne sans mandat le domicile d’un suspect et dérobe six millions de FCfa. Dans LA TRIBUNE, l’immigration clandestine refait surface, plus de 70 personnes dont 7 femmes arrêtées à Fatick. SOURCE A évoque ce drame de l’exercice illégal de la Médecine à Touba, le chef d’Agence de Dynapharm international et un infirmier déférés, après la mort d’une patiente. LIBERATION s’arrête sur le scandale Ags qui met le Port autonome de Dakar presque à l’arrêt. Le journal raconte que sans l’aval du conseil d’administration, le Dg a confié la gestion du parking à ce privé, les armateurs entrent en rébellion.

*3- TOUT FOOT : City s’agace et s’éloigne, RECORD informe que le Psg fait une offre pour Koulibaly. Plus de 38 milliards de FCfa proposés, Naples en réclame toujours 52 milliards de FCfa. Le journal parle de ce match en retard entre Saint-Etienne et Olympique de Marseille, RECORD titre les Verts refroidissent l’Om. STADES profite de l’imbroglio qui escorte le transfert de Koulibaly pour se demander, si les Lions sont-ils trop chers ? Le journal parle des Lions partagés entre ascension, confirmation et relance, et fait un zoom sur les pépites Krépin Diatta, Habib Diallo et Youssouph Badji…

Joko/ SEN KINKELIBA-INFOS