Joko.sn

Le Devoir d'Informer

SANTÉ: Le coup de gueule de l’éminent Professeur LEYE:
NON !!! ON NE PEUT PAS GUÉRIR DU DIABÈTE AVEC LA NUTRITHERAPIE. L’AVENIR NOUS ÉDIFIERA.

Par le Pr Abdoulaye. LEYE
Endocrino-Diabétologue-Nutritionniste

Combien de patients diabétiques abandonnent leurs traitements pharmacologiques (comprimés ou insulines) sur les conseils d’un nutrithérapeute promettant une guérison complète sans médicaments avec uniquement des fruits et légumes associés à des décoctions alcalinisantes soit-disant ??? Innombrables !
Combien parmi eux ont effectivement la certitude d’en être guéris en suivant ces conseils??? Innombrables !
Combien nous sont revenus après plusieurs jours, semaines ou mois avec un grand déséquilibre de leur diabète et des complications ??? Innombrables !
Combien de patients diabétiques sous nutrithérapie actuellement avec abandon de leur traitement médical antérieur sont suivis par des nutritherapeutes au Sénégal capables de faire l’exploration de toutes leurs comorbidités ainsi que leurs complications micro et macro vasculaires??? ZÉRO !
Combien de patients diabétiques ayant abandonné leurs traitements pour suivre les conseils d’un nutritherapeute retourneront le voir en cas de coma acidocetosique?
De cécité ?
De nécessité de dialyse ?
D’indication d’amputation de membre?
D’infarctus du myocarde ou autres complications aigües / chroniques dans un mois, un an, cinq ans, dix ans…. ??? ZÉRO !
Combien de patients diabétiques suivis en nutrithérapie iront vers les structures médicales en cas d’urgence vitale au lieu d’appeler le nutrithérapeute?
TOUS !
Le charlatanisme criminel des « nutrithérapeutes » prend de plus en plus d’ampleur dans notre société, véhiculé par une malhonnêteté intellectuelle hors norme surfant sur l’incrédulité des diabétiques et leur envie légitime de se débarrasser définitivement sans traitement à vie de ce «maudit» diabète !!!
On aura beau faire un mauvais procès à l’industrie pharmaceutique, aux médecins «véreux et complices» que nous sommes, à la médecine moderne «incapable» de trouver une bonne place à la nature et aux nutriments dans la prise en charge des maladies chroniques, il n’en est pas mois dangereux et meurtrier de demander sans aucune forme de précautions (confraternité n’en parlons pas !) à un patient diabétique et polypathologique d’arrêter son insuline et ses multiples comprimés pour se soigner avec du jus de citron, du smoothie, des solutions alcalines et je ne sais quel autre potion scélérate !!!
Le diabète est une maladie chronique (on vit avec jusqu’à la mort) évolutive (son état, son équilibre et sa prise en charge ne sont pas figés mais dynamiques dans le temps), multiforme (chaque patient diabétique est un cas particulier en terme de sévérité, de potentiel évolutif vers des complications, de type de traitement nécessaire et suffisant), à la fois bien connue et non maîtrisée (on sait bien en faire le diagnostic mais sa physiopathologie est complexe et non entièrement élucidée), potentiellement handicapante voire mortelle (si non traité ou mal traité à court, moyen et long terme).
Les patients diabétiques ainsi que leur parents et entourage devraient bien réfléchir à tous ces aspects avant de se lancer tout azimut, par effet mode ou lobbying) dans des stratégies autant subversives que hasardeuses de nutrithérapie au mépris royal de la médecine classique. Au delà, il leur faudra en toute conscience être prêts à en assumer toutes les conséquences présentement et dans le futur, mais surtout de jouer franc jeu avec son médecin-traitant habituel pour éviter les amalgames.
La lutte contre le diabète est un combat de longue haleine. Il faut de la patience et de la responsabilité doublée d’une honnêteté intellectuelle ( aussi bien du côté des patients que des soignants) pour vivre avec, le plus longtemps possible en excellentes santé et qualité de vie, sans sacrifier la sécurité des diabétiques à l’autel de leur confort !

Au moins j’aurais avisé à temps !!! Wassalam 🙏

Pr Abdoulaye LEYE
Endocrino-Diabétologue-Nutritionniste
Faculté de Médecine/UCAD