Joko.sn

Le Devoir d'Informer

REVUE DE PRESSE

LA SORTIE DE SONKO ET LA TOURNÉE DE MACKY SALL À LA UNE

Dakar, 19 juin 2021- La presse quotidienne se fait l’écho de la sortie vendredi du leader des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), Ousmane Sonko, tout en continuant à braquer ses projecteurs sur la tournée économique du chef de l’Etat, Macky Sall, dans la région de Matam (nord-est).
‘’Le leader de Pastef dénonce vigoureusement les violences exercées par les nervis qui accompagnent le cortège de Macky Sall dans le Fouta. Ousmane Sonko s’interroge sur le rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection du Président (…)’’, écrit notamment Le Quotidien.
Le sujet fait aussi la une de WalfQuotidien qui rapporte que selon l’opposant ‘’le recrutement de nervis et les changements intervenus à la tête de la police et surtout de la gendarmerie sont la preuve (…) que Macky n’est pas prêt à quitter le pouvoir’’.
Le journal explique que le leader de PASTEF, qui était en conférence de presse, ‘’accuse’’ le Président Sall de ‘’préparer la +stratégie du chaos+ en créant une situation insurrectionnelle pour, après, justifier le recours aux pouvoirs exceptionnels et se maintenir au pouvoir’’. De son côté, Vox Populi indique qu’Ousmane Sonko ‘’appelle à la loi du Talion (…)’’ à l’encontre des nervis.
‘’N’attaquez personne mais si on vous attaque, répliquez’’, lance-t-il dans des propos repris par Libération, appelant à lancer ‘’le slogan Sénégal Tampi’’ [le Sénégal est fatigué en pulaar]. Enquête annonce qu’Ousmane Sonko va entamer une tournée nationale, à partir du 23 juin prochain, ‘’pour s’enquérir des difficultés des Sénégalais’’. ‘’Ousmane Sonko sur les pas de Macky Sall’’, commente le journal, relevant que ‘’dans sa volonté de s’opposer au régime’’ de ce dernier, il ‘’n’entend pas s’accorder de répit’’. En tout cas, Sud Quotidien signale une ‘’levée générale des boucliers’’ face aux ‘’violences perpétrées dans la tournée économique du chef de l’Etat, dans le nord du pays’’. Tout en relevant qu’Ousmane Sonko ‘’appelle à l’auto-défense’’, le journal signale que la plateforme ‘’Jamm Rewmi’’ ‘’prône sans ambages’’ l’’’interdiction’’ des ‘’gros bras accompagnant la tournée de Macky Sall (…)’’. Mais dans L’Observateur, le ministre, porte-parole du président de la République, Seydou Guèye dément les accusations sur les supposés nervis recrutés par le pouvoir. ‘’Notre philosophie n’est pas de recruter des nervis’’, a-t-il clamé. Selon Le Soleil, Macky Sall s’est dit ‘’fier et rassuré’’ au terme de sa tournée dans les départements de Matam et Kanel. Attendu ce samedi dans le département de Ranérou, il a appelé les responsables de son parti à rester unis pour la réalisation des projets d’investissements publics lancés dans la région’’. Dans Vox Populi, il déclare que ‘’cette visite économique est une réussite à tous points de vue’’.
Sud Quotidien relève que ‘’comme en 2013, le Chef de l’Etat a annoncé une pluie de millions pour changer la face hideuse de Matam’’. Et selon L’As, il a appelé les Sénégalais à rompre avec la dépendance. ‘’Nous devons sortir de nos têtes cette idée d’assistance permanente’’, a-t-il lancé. L’Observateur note pour sa part qu’il a choisi le Fouta, ‘’sa terre d’origine’’, pour ‘’sonner (encore) la fin de la récréation’’ et ‘’mettre fin à la guerre de positionnement qui couve dans son parti, l’Alliance pour la République (APR), depuis l’annonce de la tenue des Locales, le 23 janvier’’.
‘’La grosse colère du président’’, titre le journal en manchette, avant d’indiquer que selon Macky Sall ‘’les décisions seront prises sur la base de la connaissance exacte’’ qu’il a de ‘’chaque localité’’.

JOKO/ APS