Joko.sn

Le Devoir d'Informer

Tenue des élections locales : La “solution technique” de Ndiaga Sylla (Expert)

Alors que la Commission politique du Dialogue national a invité les différents pôles à proposer des dates pour la tenue des élections locales et territoriales, l’expert électoral, Ndiaga Sylla, a fait une proposition technique pour la tenue de ce scrutin en décembre 2021.

En effet, dans une tribune parvenue à Lesoleil.sn, il avance qu’«au vu des événements ayant perturbé le calendrier de travail de la Commission cellulaire chargée du dialogue politique et les retards accusés dans le démarrage effectif de la Mission d’évaluation du processus électoral, notre conviction est qu’il fallait s’accorder un délai d’une année supplémentaire afin de pouvoir satisfaire de manière appropriée à toutes les exigences ».

Toutefois, poursuit-il, « face à la persistance des divergences, notre posture réclame que nous envisagions des pistes de solutions techniques les plus consensuelles dans le respect du droit de suffrage des citoyens ».

C’est ainsi qu’il dévoile « une solution technique, sans enfreindre aux étapes essentielles du processus électoral, qui permet de tenir les élections en décembre 2021 ». Il s’agit, selon lui, de « valider sans délai les recommandations de la Mission d’audit du Fichier Électoral relatives à la chaîne d’inscription des électeurs et éventuellement celles de la Mission d’évaluation, s’engager à appliquer ces recommandations dans le cadre de la prochaine révision exceptionnelle des listes électorales et enfin démarrer la révision exceptionnelle des listes électorales au plus tard à la mi-mai 2021 ».

Par conséquent, ajoute l’expert électoral, « un accord acté par les acteurs autour de ce réaménagement du calendrier pourrait conduire le président de la République à fixer la date des élections au 19 décembre 2021 ».

Toujours dans son argumentaire, M. Sylla a rappelé que l’évaluation du processus électoral sera plus exhaustive parce qu’elle concernera, par-delà le fichier électoral, l’ensemble des étapes du processus électoral ainsi que les différentes procédures, y compris le système de parrainage citoyen. Au surplus, cette mission devrait lever les points principaux de divergences et les suspicions sur les organes de gestion électorale ».

Or, la Mission d’Audit du Fichier Électoral qui sera bouclée ce mois d’avril pourrait servir de base pour améliorer les conditions et les procédures d’enrôlement des électeurs. Sous ce rapport, il a appelé le président de la République, Macky Sall, à « mettre fin à la polémique autour de la date des élections locales ».

JOKO/ Web